avr 01

Maintenant ça suffit ! : Le 12 avril, marche du ras-le-bol de gauche à Paris

ca suffit 1 1024x716 Maintenant ça suffit ! : Le 12 avril, marche du ras le bol de gauche à Paris

Chômage record, hausse de la TVA, retraite à 66 ans, nouveaux cadeaux au MEDEF, priorité au nucléaire, Europe libérale … Trop c’est trop !

Hollande n’a pas été élu pour ça ! Sa politique aggrave le chômage et toutes les difficultés. Elle désespère le peuple.

Ne laissons pas l’extrême droite privatiser cette colère populaire à son profit. Le problème ce n’est pas l’étranger, c’est la rapacité de la finance et des actionnaires. Le pays est malade de manque d’égalité !

Disons ensemble notre ras-le-bol de gauche.

Disons à Hollande : maintenant ça suffit ! Du balai !

Le 12 avril, marchons à Paris pour dire Place au peuple !

Pour venir à la marche du 12 avril, un bus part de l’Aveyron.

Pour y réserver votre place : 12avril.aveyron@gmail.com ou 06 41 57 21 67.

Pour tout savoir sur la marche :

Site : www.marche12avril.org

Page facebook : https://www.facebook.com/marchedu12avril

Evènement Facebook : https://www.facebook.com/events/224981487693606/

Hashtag twitter : #12Avril

Appel de 200 personnalités : http://www.lepartidegauche.fr/actualites/communique/200-personnalites-appellent-la-marche-12-avril-27402

Appel éducation : http://www.marche12avril.org/?p=193

Appel santé : http://www.marche12avril.org/?p=176

Appel candidats aux élections municipales : http://www.marche12avril.org/?p=118

Lien Permanent pour cet article : http://www.pg12.fr/?p=2465

mar 25

« Contre l’austérité, nos villes, notre pays, notre Europe ont besoin d’une opposition de gauche »

opposition gauche  Contre laustérité, nos villes, notre pays, notre Europe ont besoin dune opposition de gauche

Nous remercions les électeurs de leur vote pour les listes Front de Gauche lors de ce premier tour et nous félicitons les candidats courageux qui ont fait vivre une alternative de gauche contre l’austérité dans notre département.

Les listes soutenues par le Parti de Gauche à Cransac, à Saint-Affrique et à Rodez ont chacune rassemblé un nombre honorable d’électeurs. D’ores et déjà nous comptons une élue à Cransac. Nous la soutiendrons, comme nos autres élus, pour qu’elle puisse assumer cette responsabilité comme un engagement militant qui défend les revendications populaires dans le conseil municipal.

Nous constatons que partout où le Front de Gauche est présent de manière autonome, la gauche garde ses chances face à la droite, et l’extrême droite ne progresse pas. Par contre, là où le Front de Gauche n’a pas pu ou pas su rassembler les forces d’opposition à l’austérité, ce sont toutes les forces progressistes qui reculent.

Plus que jamais nous sommes déterminés à construire une opposition de gauche pour réaliser des politiques vraiment de gauche, contre l’austérité et la précarisation de la société, pour le partage des richesses, pour organiser la transition écologique.

Nous avons rassemblé une force non négligeable sur des programmes qui déclinent ce projet au niveau communal. Nous faisons le chemin en marchant. D’autres étapes s’annoncent : élections européennes, bataille contre le traité de libre échange Etats-Unis/Union Européenne, marche contre l’austérité du 12 avril…

Nous appelons toutes celles et tous ceux qui se reconnaissent dans notre projet à nous rejoindre pour construire cette opposition de gauche.

Lien Permanent pour cet article : http://www.pg12.fr/?p=2459

mar 24

Les 2 Comités Sud-Aveyron du Parti de Gauche soutiennent la SurréaListe (3 candidats sur la liste) à Saint-Affrique

Dimanche dernier, les électeurs de la commune de Saint-Affrique ont voté pour le premier tour des élections municipales. Sur 3951 votants, 466 ont apporté leurs suffrages à la SurréaListe. Par ce texte, nous tenons à remercier chaleureusement les habitantes et habitants saint-affricains qui ont permis à la liste alternative et citoyenne de rassembler 11,79% des électeurs. Nous pensons aussi aux personnes qui, au-delà du vote, se sont intéressées d’une manière ou d’une autre à nos idées, à nos propositions et à notre engagement. Mener une campagne municipale est un défi au long cours, surtout dans le cadre d’une démarche originale qui consiste à créer une liste composée de citoyens non-professionnels de la politique qui portent des propositions élaborées à partir de réunions participatives et ouvertes à toutes et tous. Le résultat de dimanche conforte notre envie d’engagement et est porteur d’espoir pour la suite. Alors, merci à tous.

LA SURREALISTE SE MAINTIENT AU SECOND TOUR

Au 1er tour, aucune liste n’ayant recueilli la majorité absolue (50% des suffrages exprimés + une voix), il sera organisé un 2ème tour. Avec 10%, nous serons présents au 2ème tour qui sera organisé dimanche prochain (le 30 mars 2014). Nous souhaitons rester cohérents par rapport à nos idées, notre démarche citoyenne et politique, notamment en ce qui concerne le thème de la démocratie participative. Par l’expression de leur vote, les citoyens montrent une envie de voir la mise en œuvre d’une autre pratique de la politique.

LE VOTE « UTILE » AUX ÉLECTIONS MUNICIPALES N’A PAS LIEU D’ÊTRE

Pour « gagner » les élections au 2ème tour, il suffit de recueillir une majorité (relative) des voix. Le mode de scrutin reste le même, il est majoritaire : la liste qui arrive en tête obtient d’office la moitié des sièges, puis le reste est réparti à la proportionnelle (selon la règle de la moyenne la plus forte). Avec 49,51 % des voix au second tour, la liste « Saint-Affrique unie » est bien placée pour remporter le scrutin et conserver la majorité absolue des sièges au conseil municipal (mode de scrutin majoritaire).

OBJECTIF DEUX ÉLUS

L’objectif de la SurréaListe est de conforter, voire amplifier, son résultat du 1er tour afin d’obtenir au moins 2 élu(e)s dans le prochain conseil municipal.

Être représentés au sein du conseil nous permettra de défendre nos idées et de faire remonter les projets de la commune par le biais de réunions d’information et de discussions.

A ceux qui ont accordé leur confiance à la SurréaListe au premier tour, à ceux qui aujourd’hui se retrouvent dans ses propositions et à ceux qui n’ont pas voté dimanche dernier, nous disons : aux urnes, citoyens, sans pression, mais avec conviction !

SOYEZ REALISTES, VOTEZ SURREALISTE !

Pour la Démocratie, l’Anticapitalisme, l’Ecologie et la Décroissance ! On crée, on résiste, on s’oppose et on propose !

Rejoignez notre comité citoyen de mobilisation le jeudi 28 mars à 20h30 au caveau, pour une réunion politique et festive de la SurréaListe. On ne lâche rien !

Pour la SurréaListe : Alternative et citoyenne

Bruno Dressayre, Cécile, Féfé, Géraldine Tron, Pierre, Florence Ravaille, Benoît et Justine, Georges et Josy Courbot.

Lien Permanent pour cet article : http://www.pg12.fr/?p=2454

mar 08

La Surréaliste

maquette aff surréaliste avec photos La Surréaliste

Lien Permanent pour cet article : http://www.pg12.fr/?p=2447

fév 22

« ENSEMBLE, IMPOSONS UNE AUTRE REPARTITION DES RICHESSES POUR GAGNER LE PROGRES SOCIAL MANIFESTATION REGIONALE TOULOUSE LE 1er MARS 10h30

1795788 725689637449295 416913707 n « ENSEMBLE, IMPOSONS UNE AUTRE REPARTITION DES RICHESSES POUR GAGNER LE PROGRES SOCIAL MANIFESTATION REGIONALE TOULOUSE LE 1er MARS 10h30Le Parti de Gauche Aveyronnais invite toutes celles et ceux qui souffrent des décisions prises par le gouvernement Ayrault à résister en venant montrer leur mécontentement au cœur de la capitale régionale.

En effet, c’est sans vergogne que ce gouvernement s’inscrit dans le sillon tracé précédemment par N. Sarkozy. Sa politique fait des dégâts considérables parmi les salariés, retraités, jeunes et chômeurs. Elle a sacrifié la retraite à 60 ans, produit l’ANI sur l’emploi qui générera un recul social important, laisse se développer licenciements et plans sociaux dans notre pays.

Nous devons réinvestir la rue pour rappeler au Président qu’il n’a pas été élu pour faire ça. Il va à l’encontre de ses promesses de campagne, rapidement délaissées pour répondre aux attentes de la finance et du patronat. Ses accolades avec l’ex-leader des « pigeons » lors de son voyage aux Etats-Unis, le conseil stratégique de l’attractivité où il réunit une trentaine de gros patrons le week-end dernier à l’Elysée, sont révélateurs de sa dangereuse connivence avec le Medef.

Pendant ce temps, de plus en plus de français(e)s ont du mal à boucler leurs fins de mois, à trouver du travail, à vivre décemment de leurs salaires ou retraites. Notre jeunesse s’interroge sur son avenir et les chômeurs se demandent s’ils en ont encore un. La quasi-totalité des mesures prises par ce gouvernement lèsent toutes celles et ceux qui vivent de leur travail. Notre environnement subit des préjudices importants, voire irréparables, à cause d’une logique productiviste irresponsable.

La résignation et l’indifférence servent les intérêts des plus riches. Ce n’est pas le coût du travail qu’il faut mettre au pas mais bien celui du capital. Plus de 120 Milliards € par an sont détournés des salaires et de l’investissement pour gonfler les dividendes des actionnaires.

Nous ne pouvons pas plus laisser la rue à une droite revancharde oubliant, comme par hasard, pourquoi elle a été battue en 2012. Elle essaie de surfer sur les trop nombreux renoncements de ce gouvernement. Empêchons encore l’extrême-droite de devenir « fréquentable » dans le paysage politique français. Elle avance masquée pour mieux nous tromper, cherchant ainsi à récupérer pour son compte les voix des déçu(e)s, des désemparé(e)s.

Le 1er mars, ce rassemblement à l’appel des organisations syndicales CGT, FSU & Solidaires de la Haute-Garonne, reçoit le soutien de toutes les composantes politiques à la gauche du PS. Il sera porteur d’espoir pour beaucoup et posera une pierre supplémentaire à l’édifice du front du refus de l’austérité qui monte dans le pays. Cette journée à Toulouse sera un des temps forts de ce début de 2014, année d’élections. A ne pas douter, elle marquera de son empreinte les bulletins de vote de toutes celles et ceux qui n’acceptent plus de subir. Ensemble, on peut résister et gagner un essor social digne de ce XXIème siècle.

Du covoiturage sera organisé, prendre contact à l’adresse mail suivante : pg12@lepartidegauche.fr

 

Lien Permanent pour cet article : http://www.pg12.fr/?p=2442

fév 18

La SurréaListe: alternative et citoyenne

surrealiste La SurréaListe: alternative et citoyenneDans le cadre des Élections Municipales 2014, nous invitons les habitants à la réunion publique qui aura lieu Jeudi 20 Février 2014 à 20H30 à la Salle du Familial

Venez débattre sur nos orientations : démocratie participative et non-cumul des mandats, régie municipale de l’eau, préservation des terres agricoles péri-urbaines, soutien au maraichage local, réduction des déchets : recyclerie et compost, transport en commun municipal, services publics, éco-logement social, favoriser les commerces du centre ville et non-extension des supermarchés, art et culture : lieu dédié aux artistes.

Lien Permanent pour cet article : http://www.pg12.fr/?p=2439

fév 17

Contre l’homophobie et le racisme : Le Parti de Gauche de l’Aveyron soutient l’appel à manifester le 22 février lancé par Arc En Ciel Toulouse

1898773 224160984453051 1797103862 o Contre lhomophobie et le racisme : Le Parti de Gauche de lAveyron soutient lappel à manifester le 22 février lancé par Arc En Ciel ToulouseSamedi 15 février dans la nuit, les murs du Centre LGBT de Toulouse et de l’Espace municipal des Diversités de la laïcité, de la Fac de Droit Toulouse 1, du cinéma UTOPIA (partenaire du festival DIAM), du local du Front de Gauche 31 et du Parti de Gauche, ainsi que ceux de la Confédération Nationale du Travail (CNT31) ont été odieusement souillés par des inscriptions homophobes et antisémites signées par des croix celtiques et des croix gammées.

Le Parti de Gauche de l’Aveyron :

- dénonce les actes odieux qui se sont déroulés à Toulouse dans la nuit du samedi 15 février 2014,

- apporte tout son soutien à Myriam Martin et Jean-Christophe Sellin, candidats Front de Gauche aux municipales à Toulouse sur la liste « Place au Peuple »,

- appelle à la manifestation du 22 février à 14h30 à Toulouse contre l’homophobie et le racisme,

- et relaie l’appel lancé par l’association Arc En Ciel Toulouse :

« Ainsi donc, le climat de haine et de violence libéré par les manifestations contre le Mariage pour Tous de l’an dernier ne se perpétue pas seulement dans les conférences de CIVITAS qui bénéficie encore de déductions fiscales ou les manifestations aussi pathétiques que nauséabondes du Printemps Français, de la Manif Pour Tous et autre Jour de Colère.

Il se manifeste par des actes odieux qui ont commencé l’an dernier à Toulouse par un drapeau Arc En Ciel brûlé en public par des membres des Jeunesses Nationalistes, continué il y a quelques semaines à peine par des agressions homophobes que la justice s’obstine à ne pas vouloir reconnaître en tant que telles, et donc, aujourd’hui, avec ces insultes publiques qui nous rappellent les heures les plus noires de notre histoire.

Arc En Ciel Toulouse dénonce avec la plus grande fermeté ces actes aussi odieux qu’insupportables.

Elle renvoie chaque responsable politique et religieux à ses responsabilités, particulièrement en cette période de campagne électorale municipale, et considère que face à l’homophobie, à la transphobie, au racisme, à l’antisémitisme et au sexisme, les reculades ne sont plus acceptables.

Face aux risques désormais avérés de danger à l’ordre public, Arc En Ciel Toulouse demande l’interdiction de la manifestation prévue le 5 avril prochain par le collectif Jour de Colère, demandera à la justice de condamner les auteurs de ces actes et appelle au rassemblement autour des associations utilisatrices de l’Espace des Diversités et du Centre LGBT,

ce SAMEDI 22 Février à 14h30 devant l’Espace des Diversités et de la Laïcité (38 rue d’Aubuisson 31000 TOULOUSE)

pour manifester notre indignation et notre solidarité jusqu’à la Place du Capitole (lieu et horaires à confirmer)

Infos-presse : contact@aectoulouse. com et 06 68 62 74 29″

Lien Permanent pour cet article : http://www.pg12.fr/?p=2434

fév 14

Nouvelle attaque du statut d’intermittent par le MEDEF

 Nouvelle attaque du statut dintermittent par le MEDEFTout à son obsession de supprimer le statut des intermittents du spectacle, le MEDEF s’attaque encore, sous l’hypocrite argument « d’équité », au régime d’indemnisation chômage qui est un des rouages essentiels de ce que l’on appelle l’exception culturelle française.

Rappelons que le régime des intermittents a pour but de prendre en compte le mode de fonctionnement du secteur du spectacle où l’emploi précaire est la règle. L’indemnisation des intermittents est régie par des règles spécifiques regroupées dans les annexes 8 (ouvriers et techniciens) et 10 (artistes) de la convention d’assurance chômage. C’est sur ces annexes que s’acharne le MEDEF rajoutant de la précarité à la précarité mettant une fois de plus ce gouvernement dans la position de choisir entre une politique sociale et une politique ultra libérale.

Lundi 10 février Danielle Simonnet candidate Front de Gauche à la mairie de Paris était aux côtés des artistes, salariés de la culture qui répondaient à l’appel unitaire de la marche de la culture à Paris, un appel suivi dans toutes les grandes villes de France.

Plus le gouvernement cède au Medef et plus le Medef exige. Que sont devenues les promesses en faveur d’un maintien des règles d’indemnisation spécifique au secteur de Madame Filipetti et de Monsieur Sapin au Festival d’Avignon ?

Le gouvernement prépare t’il déjà une énième capitulation ?

Le parti de Gauche apporte tout son soutien et sa solidarité aux intermittents occupant jeudi 13 février le hall du ministère de la culture pour défendre la survie des artistes, ouvriers et techniciens du spectacle.

 Le Parti de Gauche – Danièle Atala, Co-Responsable de la commission Culture

Lien Permanent pour cet article : http://www.pg12.fr/?p=2428

fév 10

Réaction du comité du Grand Rodez du Parti de Gauche au communiqué de M. Ferrara, président de la S.A.S. Clinique St Louis.

inquiets les personnels de la clinique saint louis a rodez 869441 500x332p Réaction du comité du Grand Rodez du Parti de Gauche au communiqué de M. Ferrara, président de la S.A.S. Clinique St Louis.

Photo Clinique Saint Louis, Archives Centre Presse

Ce monsieur oublie, comme par hasard, de rappeler les raisons qui ont conduit l’ARS (Agence Régionale de Santé) à ne pas renouveler son autorisation d’exercer. Une des causes majeures est un manque flagrant de personnel, toutes catégories confondues. Il entraînait des conditions de travail très difficiles et, par voie de conséquence, des conditions de séjour dégradées pour les patients.

Il ne peut être toléré que, dans ses écrits, ce personnage transfère ses responsabilités sur le personnel, ses représentants syndicaux, en tentant de prendre en otage l’intérêt des patients. Si la situation est ce qu’elle est, la faute lui revient comme aux actionnaires qui ont plus à gauche leur portefeuille que leur cœur ! La situation comptable a été pointée du doigt tant par les représentants du personnel que par le Tribunal. Il n’y fait aucunement mention.

Le seul point que nous partageons avec ce patron, c’est la nécessité d’un établissement de soins dans le Ruthénois. Le Parti de Gauche ne peut tolérer qu’une logique de rentabilité prime sur les intérêts d’hommes et de femmes, souvent d’âge avancé. Au sein du Grand Rodez, la demande est aussi très forte.

Conscients et soucieux de l’insécurité des patients due aux mauvaises conditions de travail des salariés et à l’incertitude du devenir du personnel dans la clinique, les représentants du personnel ne peuvent que souhaiter la liquidation judiciaire ! C’est la seule solution pour permettre aux salariés de retrouver une activité dans ce secteur où les besoins sont importants, et pour empêcher que de tels dirigeants gardent une quelconque responsabilité dans la gestion d’un établissement où se joue la vie d’êtres humains.

Très paradoxalement, alors que l’ARS a pointé les très graves dysfonctionnements de la clinique Saint-Louis, dus en particulier au manque criant de personnel, notamment médical, portant atteinte à la sécurité sanitaire des malades, le tribunal de Commerce de Rodez a cru devoir ne prononcer qu’un redressement judiciaire. Ce faisant, il donne une chance à ceux qui sont responsables de cette crise de continuer à gérer l’établissement dans la même logique mercantile. Les Aveyronnais doivent savoir que les tribunaux de Commerce sont une juridiction dont les juges sont des juges élus par les entrepreneurs.

Pour autant, les services qu’auraient dû rendre la clinique Saint-Louis doivent l’être à Rodez, pour le bien des Aveyronnais. C’est pourquoi, nous sommes favorables à la création d’un établissement public pour répondre à cette attente. L’ensemble des acteurs publics –locaux, départementaux, régionaux et l’Etat– doivent y répondre en octroyant les moyens nécessaires (notamment par l’investissement dans un établissement neuf à moyen terme). En attendant sa réalisation, la Mairie doit exercer son droit de préemption sur le site existant pour maintenir une offre locale en reprenant la totalité du personnel, tout en embauchant celui qui est nécessaire afin de remplir correctement ses missions. Un établissement de soins public doit être éloigné de toute considération financière et offrir des prestations de qualité dans le respect du personnel, des patients et de leurs familles.

Les propos cyniques de ce monsieur sont honteux, alors que les salariés sont victimes, tout comme les patients qui y ont séjourné, de cette gestion où les dividendes reversés aux actionnaires étaient devenus la priorité. Dividendes acquis sur leur dos et sur celui de la Sécurité Sociale et des mutuelles.

Le Parti de Gauche soutient les initiatives qui sont et seront prises par le personnel et ses représentants, en vue de défendre leur avenir professionnel dans leur domaine de compétences dans le Ruthénois. La Ville de Rodez et la Communauté d’Agglomération ont également un rôle non négligeable à jouer dans cette affaire. La future équipe communale aura en charge de trouver une solution pérenne, dans l’intérêt des habitants de l’agglomération. Elle sera l’une des priorités de la liste « A Rodez l’humain d’abord ».

 

Lien Permanent pour cet article : http://www.pg12.fr/?p=2424

fév 02

Soutien du Parti de Gauche à Nicole Couffin

Réponse du Parti de Gauche à Eric Fauconnier

Dans l’édition du Midi libre du 30 janvier 2014, un article nous informait des menaces de morts taguées et formulées contre Nicole Couffin, secrétaire de la section du Parti Communiste. Nous lui apportons notre soutien.

Les paroles prononcées par Eric Fauconnier et figurant dans cet article, nous paraissent indignes.

En effet, prompt à pointer du doigt des auteurs hypothétiques il tient les propos suivants :

« Est-ce une rivalité entre le PC et le Parti de Gauche au sein du Front de Gauche?

Car ce type de comportement quelle qu’en soit les raisons est inadmissible », il condamne les actes, ce que nous faisons aussi bien entendu, mais on peut s’interroger sur l’intention de ses propos nous concernant.

Peut-on imaginer qu’il utilise, en ces périodes troubles, cet acte odieux à des fins de campagne, en mettant en cause exclusivement des militants PC ou PG au sein du front de Gauche. ? Même quand les idées sont différentes cela n’empêche pas la loyauté électorale et n’autorise pas les coups bas. En tout cas ce n’est pas notre conception de la politique même si on peut rencontrer actuellement des contre-exemples nationaux.

Le Comité du Parti de Gauche St Affricain en même temps qu’il condamne avec fermeté l’agression envers notre amie Nicole Couffin, affirme qu’il combat et combattra toujours ces agissements qui ne correspondent en aucune façon aux valeurs qui nous animent « l’Humain d’abord », la solidarité .

Nous ne sommes preneurs ni de ces méthodes ni des politiques qui les suscitent.

Nils Balanche et Mireille Liénard, co-secrétaires du Parti de Gauche à St Affrique

Indignation!

Notre camarade du PCF de St Affrique, Nicole Couffin, est victime de menace de mort !

Pourquoi ? Pourquoi Nicole Couffin ? Quelle(s) motivation(s) ? Acte d’un individu isolé ou coup monté pour d’obscures motifs?

C’est incompréhensible.

Nous membres du Parti de Gauche Millavois condamnons avec la plus grande fermeté de tels agissements et apportons notre total soutien à Nicole, la camarade de luttes et l’amie dans la vie, nous serons toujours aux cotés des persécutés, c’est l’une des raisons qui guide notre engagement en politique.

Nous sommes solidaires, c’est notre fierté, c’est notre force. Cette menace individuelle vise tous les militants-es du Front de Gauche, mais aussi toute personne engagée dans un combat progressiste et qui ose le revendiquer.

Comme si cela ne suffisait pas dans le registre de l’infâme, un « responsable » politique local suggère fielleusement «  Est-ce en lien avec une rivalité entre le PCF et le Parti de Gauche au sein du Front de Gauche? ».

Monsieur, si nous avons des différences d’appréciations au sein du Front de Gauche et non pas des « rivalités », nous n’avons pas pour habitude de les régler par des coups tordus ou de nous menacer de mort, mais d’en débattre et y réfléchir dans le respect de nos différences ; peut être que ce comportement n’est pas habituel dans votre formation politique.

Nous souhaitons que le ou les coupables soient rapidement identifiés et jugés afin que notre camarade retrouve la tranquillité due à chaque citoyen-ne de notre pays qui a le courage d’exprimer et de militer pour ses convictions politiques.

Pour le comité Millavois du Parti de Gauche.

Le co-secrétaire.

Michel Joinville.

 

Lien Permanent pour cet article : http://www.pg12.fr/?p=2418

Articles plus anciens «